L'entreprise fondée par le Dr Rath et concernant le domaine de la santé est unique au monde: La totalité de ses bénéfices est reversée à une fondation d'utilité publique.

Les études scientifiques

Un aperçu des travaux scientifiques les plus importants réalisés dans le laboratoire de recherches du Dr Rath en Californie

Protéolyse induite par la plasmine et rôle de l'apoprotéine(a), de la lysine, et des analogues synthétiques de la lysine

Dr M. Rath, Dr L. Pauling
Journal of Orthomolecular Medicine 7, 1992

La plupart des maladies humaines, indépendamment de leur origine génétique ou exogène individuelle, prolifèrent par l'intermédiaire de mécanismes pathogéniques semblables. Une de ces voies universelles est propagée par les radicaux libres d'oxygène. Nous présentons ici un autre mécanisme pathogénique universel : la dégradation du tissu conjonctif par la protéase plasmine. Ce mécanisme avait été décrit pour plusieurs maladies mais son caractère universel a toujours été insuffisamment compris. Nous proposons maintenant que la prolifération du cancer, de la maladie cardio-vasculaire (MCV), mais aussi des maladies inflammatoires et de nombreuses autres affections, dépendent à divers niveaux de ce mécanisme pathogénique. Les macrophages activés, mais également les cellules cancéreuses, les cellules transformées par virus, ainsi que d'autres cellules pathogènes sécrètent des quantités considérables d'activateurs du plasminogène, qui mènent à une activation du plasminogène en protéase plasmine qui active la procollagénase en collagénase. La dégradation résultante de la matrice extracellulaire est une condition préalable pour la prolifération et la manifestation clinique de n'importe quelle type de maladie. La plupart des maladies aiguës et chroniques se servent de ce mécanisme pathogénique. Ce mécanisme pathogénique est l'exacerbation d'un mécanisme employé dans des conditions physiologiques par une série de systèmes cellulaires du corps humain. Son exacerbation dans des conditions pathologiques est le résultat d'un déséquilibre chronique entre les activateurs et les inhibiteurs de cette voie. Nous proposons que l’apoprotéine(a), apo(a), en vertu de son homologie au plasminogène soit un inhibiteur endogène concurrentiel de la protéolyse induite par la plasmine et de dégradation des tissus. L’acide aminé essentiel L-lysine fonctionne comme inhibiteur exogène de cette voie. L'administration thérapeutique de L-lysine et d’analogues synthétiques de lysine, tels que l'acide tranexamique, devraient mener à un contrôle efficace de la dégradation des tissus induite par la plasmine. La confirmation clinique complète de ce travail améliorera en particulier les options thérapeutiques pour les formes avancées de la MCV, du cancer, et des maladies inflammatoires et infectieuses, y compris le SIDA.

Plus...

Solution au dilemme de la maladie cardio-vasculaire humaine : sa cause primaire est une insuffisance en ascorbate, menant au dépôt de lipoprotéine(a) et de fibrinogène/fibrine dans la paroi vasculaire

Dr M. Rath, Dr L. Pauling
Journal of Orthomolecular Medicine 6, 1991

La maladie cardio-vasculaire humaine (MCV) est le résultat de l'accumulation de la lipoprotéine(a), Lp(a), plutôt que de lipoprotéine de faible densité (LDL), dans la paroi vasculaire. Ce n'est généralement pas la conséquence des taux de LDL dans le plasma, mais plutôt du taux de Lp(a), qui est formé dans le foie, dans des quantités qui sont en grande partie déterminées par le taux de synthèse d'apo(a). Ce taux est augmenté par ded concentrations basses en ascorbate. La MCV humaine est principalement une maladie dégénérative provoquée par une insuffisance en ascorbate. Cette insuffisance est le résultat de l'incapacité des humains à synthétiser l'ascorbate endogène combiné avec une prise diététique insuffisante d'ascorbate. L'insuffisance est aggravée par des défauts génétiques tels que le défaut de récepteur de LDL et par des facteurs de risque exogènes pour la MCV menant à un épuisement additionnel en ascorbate. L'insuffisance en ascorbate conduit à des changements morphologiques de la paroi vasculaire. Afin d'éviter les conséquences mortelles de l'épuisement extrême en ascorbate, telles que le saignement hémorragique dans cas du scorbut, l'insuffisance en ascorbate augmente simultanément la concentration dans le plasma des facteurs de risque vasoconstricteurs et hémostatiques, y compris la Lp(a) et le fibrinogène. L'insuffisance chronique en ascorbate mène à l'accumulation extracellulaire de Lp(a) et de fibrinogène/fibrine, indices de la lésion athérosclérotique. L'affaiblissement fondamental de la paroi vasculaire se marque principalement aux emplacements montrant des conditions hémodynamiques altérées, menant à l'infarctus du myocarde et à l’accident cardio-vasculaire comme manifestations prédominantes de la MCV humaine. Ainsi pour des patients présentant une maladie coronaire ou cérébrovasculaire, l'instabilité de la paroi vasculaire due à l'insuffisance en ascorbate est le principal facteur de risque, plutôt que les constituants de plasma. En revanche, les facteurs de risque dans le plasma déclenchent la manifestation de la maladie vasculaire périphérique (MVP). Dans ces conditions, des constituants du plasma tel que les radicaux libres issus de la fumée de cigarette ou les lipoprotéines riches en triglycérides modifiées par oxydation exercent un effet nocif sur la paroi vasculaire en périphérie et la MVP se développe. L'épuisement en ascorbate du tissu vasculaire est également une condition préalable pour la manifestation de MPV. La MCV humaine est multifactorielle. Cependant l'insuffisance en ascorbate est le dénominateur commun de cette maladie. Le concept pathogénétique et thérapeutique complet présenté dans ce document représente la solution au dilemme de la maladie cardio-vasculaire humaine et devrait mener à l'amélioration de la santé humaine.

Plus...

Effet inhibiteur de l'acide ascorbique, de la proline et de la lysine sur la propagation de cellules cancéreuses humaines lors d’études réalisées in vitro

Netke SP, Ivanov V, Roomi MW, Niedzwiecki A, Rath M
19th Annual Miami Breast Cancer Conference Miami Beach , Florida ,
February 27-March 3, 2002 ; Conference Proceedings

Le cancer du sein est l'un des types de cancer les plus répandus. Dans plus de trois quarts des cas, il touche des femmes de plus de 50 ans. Un cancer du sein se déclarant avant cet âge est le plus souvent une forme plus agressive.

Nous avons vérifié l'influence de certains micronutriments sur la prolifération de cellules cancéreuses au cours de tests expérimentaux spécialement mis au point pour cette série d'études. A cet effet, nous avons étudié la migration de cellules cancéreuses dans un système, dans lequel le tissu conjonctif et les liquides tissulaires ont été créés artificiellement à l'extérieur de l’organisme (in vitro).

Sans addition de micronutriments, 100 % des cellules cancéreuses se sont propagées sans aucune difficulté. L'ajout de vitamine C a réduit de 36 % la propagation de ces cellules (invasion). L'ajout supplémentaire de proline a inhibé de près de la moitié (47 %) leur diffusion. L'association de vitamine C, de proline et de lysine a permis de réduire leur prolifération de plus de deux tiers (67 %). Ceci signifie qu’une seule cellule cancéreuse sur trois avait pu migrer.

Conclusion de cette étude : « Ces résultats laissent penser que l’utilisation conjointe (synergique) d'acide ascorbique, de lysine et de proline est une association très prometteuse pour le traitement des types de cellules du cancer du sein qui ne sont pas hormono-dépendants, car elle inhibe leur prolifération ».

Effet anti-tumoral de l'acide ascorbique, de la lysine, de la proline, de l'arginine et d’extraits de thé vert sur les cellules du cancer de la vessie

M Waheed Roomi, Vadim Ivanov, Tatiana Kalinovsky, Alexandra Niedzwiecki, Matthias Rath
International Journal of Urology, 2006

Le nombre de cancer de la vessie arrive en quatrième position chez les hommes et en dixième chez les femmes. Le pronostic du cancer de la vessie, notamment au stade de formation de métastases, est défavorable.

Nous avons analysé les effets d’une association des acides aminés naturels lysine, proline et arginine avec de la vitamine C et des extraits de thé vert sur les cellules du cancer de la vessie. A cet effet, on a étudié en particulier la prolifération des cellules, la production d’enzymes digérant le collagène (métalloproteinases MMP), ainsi que l'agressivité de la propagation des cellules cancéreuses (invasion).

A moyenne et forte concentration, l'association des micronutriments est en mesure de bloquer presque totalement la production d’enzymes digérant le collagène (MMP-2, MMP-9), ainsi que la propagation des cellules du cancer de la vessie. Les résultats avaient une signification statistique très importante, avec une probabilité d'erreur inférieure à un pour mille (p<0,001).

Les résultats de ces études laissent penser que l'association des acides aminés lysine, proline, et arginine avec de la vitamine C et des extraits de thé vert est une option thérapeutique parfaite pour le traitement du cancer de la vessie, car elle inhibe les étapes décisives de son développement et de sa propagation.


Vous pouvez lire d'autres études sur les sites Internet Dr. Rath Health Foundation ou Dr Rath Research Institute (en anglais).